Faut-il être flexible pour pratiquer le yoga ?

Faut-il être flexible pour pratiquer le yoga ?

Par Alexandra Cosentino

Faut-il être flexible pour pratiquer le yoga ?

Absolument pas ! 

Pour beaucoup de personnes, la pratique du yoga semble inaccessible par manque de souplesse du corps ! Le truc c’est que si on ne pratique jamais le yoga, jamais on n’augmentera sa flexibilité. Le yoga, c’est le parfait équilibre entre la force et la flexibilité. 


Je vais reprendre le célèbre exemple de mon gourou Bikram Choudhury : certaines personnes naissent dans une usine de nouilles, elles sont souples à la base, mais connaissent une progression plus lente quand vient le temps de gagner de la masse musculaire. Certains individus, quant à eux, proviennent de l’usine de fer, c’est-à-dire que leurs corps sont plus rigides : ils auront une facilité à augmenter la densité musculaire de leur corps, mais l’évolution de leur flexibilité sera plus lente. 


Je vous entends déjà vous demander : « Qu’est-ce qui est mieux : provenir de l’usine de nouilles ou de l’usine de fer ? » Mon gourou répondrait qu’il n’y a pas de préférence et qu’il n’y a pas une usine qui produit de meilleurs yogis que l’autre. Ici, il est question de trouver l’équilibre entre la force du corps et la souplesse. Cet équilibre est très important et vous permettra d’en apprendre beaucoup sur vous-même. À force de pratiquer, on trouve cet équilibre du corps et on peut plus facilement conquérir son esprit, soit celui de s’ouvrir au monde et d’élargir ses modes de pensées. 


On essaie de faire du yoga… même si la posture que l’on fait ne ressemble pas à celle que le prof nous démontre. Vous ne pouvez pas vous comparer, car tous les corps sont différents et la pratique à travers les années change le corps. Vous êtes en affrontement avec vous-même !